Arnaques sur les sites de vente en ligne, méfiez vous des trop belles affaires!

Après les fêtes de Noël, un grand nombre de personnes recourt aux services de vente en ligne afin de vendre certains objets qu’ils ne désirent pas ou dont ils n’ont pas l’utilité. Parmi ces personnes se cachent des escrocs, et la police constate chaque année une recrudescence des arnaques à cette période. Quelques conseils pour vous éviter une mauvaise surprise…

Tags : Arnaque | Conseils | Internet | protection

La revente d’objets reçus comme cadeaux de Noël est un phénomène courant. Plutôt que de les débarrasser ou de ne pas s’en servir, pourquoi ne pas les vendre en ligne? Quelqu’un d’autre pourrait en profiter et cela permet accessoirement d’en retirer un peu d’argent… À bien des égards, la revente d’objets ne pose aucun problème, sauf lorsque des malfaiteurs désireux de s’enrichir à grands coups d’arnaques se glissent parmi les vendeurs, ciblant les acheteurs qui utilisent les sites d’enchères en ligne ou de petites annonces.


Vous rêvez de vous offrir une tablette ou un nouvel ordinateur, mais manquez de budget? Un appareil d’occasion ou quasiment neuf, acheté moins cher sur un site de petites annonces pourrait tout aussi bien faire l’affaire! En plus de limiter les dépenses, vous limitez le gaspillage. Si de prime abord, cette solution est un excellent choix, elle peut en réalité vous apporter beaucoup de désagréments. Gare à vous!

 

Arnaques lors d’achats sur internet

Les acheteurs tombent souvent dans le sillage d’annonces trop attractives pour être véridiques. Ce qui semble être une très bonne affaire est en réalité une arnaque tout à fait banale et insidieuse. Après avoir pris contact avec l’escroc, qui lui demande de payer l’objet avant de l’envoyer, l’acheteur procède au paiement de la marchandise sans que celle-ci ne lui parvienne jamais.

 

Arnaques lors de ventes sur internet

Les escrocs ciblent en de plus rares occasions les vendeurs en leur envoyant un mail falsifié de la banque ou d’un service de paiement attestant que le paiement a bel et bien été effectué. Les vendeurs procèdent alors à l’envoi de la marchandise. Il s’agit évidemment d’une ruse qui peut aisément être contournée au moyen d’une vérification d’usage auprès de votre banque ou via votre service e-banking.

Dans ces deux cas de figure, la Confédération rappelle que le droit pénal suisse ne protège pas la victime «si celle-ci aurait pu se protéger avec un minimum d’attention ou éviter l’erreur avec le minimum de prudence que l’on pouvait attendre d’elle» (arrêt du Tribunal fédéral ATF 126 IV 165). Il convient donc de faire preuve de vigilance et d’user de bon sens. En suivant les conseils suivants, vous devriez pouvoir repérer et ainsi éviter de tomber dans le piège de ce genre d’arnaques.

 

Conseils:

  • Identification de l’auteur: votre interlocuteur doit pouvoir vous fournir les données usuelles le concernant. Ce faisant, vous pouvez simplement vérifier qu’il est bien celui qu’il prétend. Le pays de résidence de l’auteur est un critère qui doit vous faire redoubler de vigilance. Les escrocs savent pertinemment qu’ils risquent moins d’être inquiétés en opérant depuis l’étranger. Il vous sera ainsi très difficile, voire impossible de recouvrer vos biens.
  • Moyen de paiement: pour une garantie maximale, procéder à la transaction en mains propres. Cette solution nécessite d’accorder plus de temps, mais reste la plus fiable. Ne payez aucune somme à l’avance à une prétendue entreprise de livraison; les escrocs utilisent ce moyen pour soutirer davantage d’argent à leurs victimes, prétendant qu’elles doivent payer des frais de douane supplémentaires, par exemple.
  • Faites preuve de bon sens. Renseignez-vous sur le prix réel des marchandises par le biais de forums et lisez attentivement l'annonce. Y'a-t-il des fautes d'orthographe?
  • En cas de doute, signalez l’annonce à l’administrateur du site via la fonction dédiée ainsi qu’auprès du Service de coordination de la lutte contre la criminalité sur internet (SCOCI) via le formulaire prévu à cet effet.

Si toutefois vous deviez être victime d’une arnaque, contactez le poste de police le plus proche de votre domicile. La police vous informera sur la possibilité de déposer une plainte pour escroquerie. Sachez néanmoins qu’en fonction du pays où l’infraction a été commise, l’ouverture d’une procédure pénale est soumise à une pesée des intérêts. La poursuite de ce type d’infraction étant subordonnée à la collaboration entre les polices des pays concernés et générant des coûts importants, celle-ci n’est envisagée que sous certaines conditions.

Articles liés