Feux d'artifices et autres engins pyrotechniques

La fête nationale du 1er août approche à grands pas. Le barbecue est prêt, les lampions sont suspendus et on n’attend que les feux d’artifice. Quels feux d’artifice choisir ? Comment les utiliser ? Que dit la loi ? Explications.

Tags : lois | protection | sécurité

La tradition millénaire des feux d’artifice est toujours vivace, notamment à l’approche du 1er août. Pourtant, chaque année, on déplore de nombreux accidents. Blessures ou incendies, ils sont, dans la plupart des cas, dus à des erreurs de manipulation ou à des ratés.

Bien choisir et bien utiliser ses feux d'artifice

Les engins vendus dans les commerces, soit de catégories F1, F2 et F3, doivent être accompagnés d’un mode d’emploi. Ce mode d’emploi contient des consignes de comportement, notamment les distances à respecter et une liste de lieux d’utilisation ainsi que des consignes de sécurité.

© Site de la Confédération suisse, Engins Pyrotechniques

(c) Site de la Confédération Suisse, Engins Pyrotechniques

En principe, les engins pyrotechniques de divertissement peuvent être tirés sans autorisation, toutefois, il est essentiel de se conformer aux prescriptions des cantons et des communes, notamment à propos des zones de mise à feu et des dangers d’incendie.

Quant aux engins des catégories F4, T2 et P2, il est obligatoire de demander un permis d’acquisition et de se renseigner sur les modalités d’utilisation et de mise à feu (lieux, dangers, utilisation, etc.).

Les consignes d’utilisation et de sécurité

Bien que les feux d’artifice et autres fusées soient considérés comme des articles de divertissement, les consignes de sécurité ne sont pas à prendre à la légère car les blessures liées aux brûlures ou aux explosions non contrôlées de ces engins peuvent être très graves.

  • Informez-vous auprès du vendeur sur la manière d'utiliser la pièce d'artifice en question et lisez le mode d'emploi à l'avance afin de préparer la mise à feu.
  • Veillez à respecter les distances de sécurité. Elles sont de 40 à 200 mètres. N’allumez jamais un feu d’artifice dans la foule.
  • Conservez les feux d'artifice dans un endroit frais et sec auquel les personnes non-autorisées n'ont pas accès.
  • Ne fumez pas à proximité des feux d'artifice. 
  • Ne bricolez pas vous-même des engins pyrotechniques.
  • Utilisez les dispositifs de lancement fournis dans les lieux de vente.
  • Veillez à ce qu’aucune partie de votre corps ne se trouve au-dessus du feu d’artifice lors de l’allumage.
  • Ne tentez jamais d’allumer une seconde fois un feu d’artifice qui ne s’est pas allumé et attendez au moins dix minutes avant de vous approcher. 
  • Rapportez les engins défectueux au vendeur. Ne les jetez sous aucun prétexte dans la poubelle. 
  • Mouillez les feux d’artifice usagés avant de les jeter à la poubelle.

Bien acheter

Les engins dits pyrotechniques sont composés d’au moins un élément explosif ou une charge d’inflammation. L’énergie dégagée est destinée à produire de la lumière, de la chaleur, du bruit, de la fumée, un mouvement ou d’autres effets similaires.

Avant d’acheter vos fusées, vos volcans ou vos pétards, veillez à ce que le vendeur ait une autorisation (art.10, al.1, Loi fédérale sur les substances explosibles (LExpl)). Dans le canton de Vaud, la vente de feux d’artifices est généralement autorisée dès le début du mois de juillet jusqu'au 1er août. Pour rappel, le groupe NEDEX Romandie effectue des contrôles sur les points de vente.

Les catégories

Plusieurs catégories ont été définies et pour chacune d'entre elle, des règles de vente et d’utilisation ont été édictées. 

Il existe aussi des catégories, T1, T2, P1, P2 et P3, qui classifient les engins pyrotechniques à usage commercial. Les engins de ces catégories peuvent être vendus uniquement à des personnes de plus de 18 ans. Pour la vente de ces articles, sauf les engins de catégorie P3, une autorisation cantonale est nécessaire et les vendeurs doivent tenir des registres.

Les torches et fumigènes

Les torches et les fumigènes peuvent être dangereux, notamment car la chaleur de leur combustion peut atteindre les 2000 degrés et engendrer de graves brûlures, des incendies et d’autres blessures, tels qu’un empoisonnement du sang ou des doigts arrachés. En outre, les gaz et les cendres qui en émanent peuvent contenir des substances nocives.

A ce titre, leur utilisation est soumise à des dispositions spécifiques et toute personne qui allume une torche ou un fumigène se rend punissable d’une infraction à la LExpl.

Bon 1er août à tous !

Articles liés