Skimming, soyez-vigilant !

Le skimming fait partie des diverses formes de fraudes à la carte bancaire (phishing, card trapping, diversion et vol à l’astuce …).

Ce phénomène correspond au fait de voler et copier les informations contenues sur la bande magnétique d’une carte bancaire ou de crédit. Pour ce faire, les infracteurs trafiquent les automates à l’aide d’un équipement spécial disposé sur le lecteur de carte. De plus, le code NIP est également récupéré, le plus souvent grâce à une petite caméra disposée au-dessus du clavier de saisie, ou parfois à l’aide d’un clavier factice. Les terminaux de payement dans les commerces peuvent également être manipulés, afin d’obtenir les informations spécifiques à la carte, ainsi que le code NIP.
Avec les informations dérobées, une contrefaçon (ou clone) de la carte peut alors être créée.

Quelles en sont les conséquences ?

À l’aide de la carte contrefaite, les malfaiteurs peuvent retirer de l’argent sur le compte de la victime. L’infraction est la plupart du temps détectable uniquement lors de la consultation des relevés de compte. Les prélèvements se font dans des pays étrangers (notamment en Afrique et en Asie), dans lesquels la puce électronique de sécurité présente sur la carte bancaire ou de crédit n’est pas nécessaire pour un retrait, contrairement aux pays européens.

Comment s’en protéger ?

La règle d’or : soyez vigilant !

Pour les titulaires de cartes :

  • Observez les distributeurs d’argent: si un bancomat vous semble suspect car endommagé, en particulier au niveau du clavier ou du lecteur de carte, signalez-le immédiatement à l’opérateur de la machine, ou à la police en dehors des heures de bureau. Ne l’utilisez pas et ne laissez pas d’autres personnes y avoir recours.
  • Protégez votre code NIP: cachez le clavier lors de la saisie et ne conservez pas le code sur vous. Sans le code NIP, la carte contrefaite ne pourra pas être utilisée.
  • Gardez votre carte: ne donnez jamais votre carte à une tierce personne, même si elle prétend vouloir vous venir en aide. Elle pourrait la remplacer subrepticement par une fausse.
  • Contrôlez vos relevés de compte: une vérification régulière des mouvements sur votre compte permettra de repérer rapidement et efficacement un cas de skimming.
  • Contrôlez votre carte: Il vous est possible de restreindre l’utilisation de votre carte à l’étranger (par exemple en bloquant ou en limitant son utilisation dans certains pays). Renseignez-vous auprès de votre banque.

Pour les commerçants :

  • Réservez l’accès : les terminaux de payement ne doivent être accessibles qu’aux seules personnes autorisées et de confiance, également pour les techniciens.
  • Contrôlez vos terminaux: faites régulièrement des contrôles de l’état de votre matériel. Des rayures ou des détériorations peuvent indiquer un sabotage ou une tentative.
  • Informez le fournisseur : en cas de soupçons de piratage d’un terminal de payement, informez votre fournisseur afin d’obtenir un nouvel équipement.
  • Signalez à la police : en cas de cambriolage, contactez la police. Après une effraction, contrôlez toujours votre terminal de payement afin de vous assurer qu’il n’ait pas été manipulé.

Que faire si vous êtes victime de skimming ?

Si malgré tout vous deviez être victime d’un cas de skimming ou que vous ayez un soupçon :

  • Bloquez votre carte : prévenez immédiatement votre banque afin de faire bloquer la carte et éviter ainsi tout retrait frauduleux.
    Il est également possible que la banque elle-même vous contact en raison de retraits suspects à l’étranger.
  • Déposez plainte : Les principales infractions liées au skimming sont poursuivies uniquement si la victime porte plainte auprès de la police. Votre banque pourra, selon les cas, vous recommander de le faire.

En conclusion

Les automates et les terminaux de payement en Suisse répondent à des normes de sécurité très élevées et sont régulièrement contrôlés. Toutefois, leur sécurité ne peut pas être garantie à 100%. N’oubliez pas : il est du devoir de chacune et de chacun de participer à sa propre sécurité en prenant les précautions nécessaires et en restant vigilant(e).

Pour plus d’informations :

https://www.stop-skimming.ch/