Sports d'hiver: risques d'avalanche

Beaucoup d’avalanches sont déclenchées par des randonneurs (en ski ou raquettes) et des freeriders, qui s’aventurent à l'écart des domaines sécurisés. Chaque hiver en Suisse, les secours interviennent à de nombreuses reprises et sauvent des vies. Malheureusement, la plupart des victimes n’en sort pas indemne et des morts sont à déplorer tous les ans.

Les risques

Dans la montagne, le danger est présent en toute saison et quelle que soit votre activité. Cependant, en cas d’avalanche, ce n’est pas seulement votre vie et votre santé que vous mettez en danger, mais aussi celle des autres randonneurs et des équipes de secours, notamment en cas de suravalanche (avalanche qui a lieu après une première avalanche, au même endroit)!
Chaque année en Suisse, plus de 100 accidents d’avalanche ayant fait des victimes sont enregistrés au SLF (WSL Institut pour l’étude de la neige et des avalanches SLF), provoquant en moyenne près de 25 morts.

Se former et s’informer

Avant de sortir des sentiers battus, il est indispensable de s’informer sur les risques d’avalanches prévus pour les jours qui suivent. Pour les montagnes suisses, vous pouvez consulter le bulletin du SLF ou le site www.whiterisk.ch (également disponible sous forme d’application pour smartphones).
Attention le niveau de risque peut évoluer rapidement ! Il ne faut donc en aucun cas se fier aux traces préexistantes. Il s’agit d’être capable d’évaluer soi-même le danger d’avalanche une fois sur place et de détecter les endroits dangereux, pour conforter les prévisions. Il est également important de connaître les conditions de neige depuis le début de l'hiver pour permettre une bonne analyse du manteau neigeux. En outre, votre comportement peut influencer les risques.
Si vous n’avez aucune expérience en la matière, commencez par vous former auprès d’un-e guide de montagne certifié-e et effectuez vos premières sorties hors-pistes en sa compagnie. Vous pouvez également suivre une formation spécifique auprès d’un-e guide, d’une station ou du Club Alpin. Vous apprendrez également à renoncer, même au dernier moment, à l’appel de la poudreuse qui semble pourtant irrésistible vue d’en-haut…

S’équiper

Pour le hors-pistes, le matériel habituel du randonneur ne suffit pas. En effet, même si vous avez pris toutes les précautions nécessaires pour éviter d’être victime d’une avalanche, un équipement spécifique est obligatoire. Emportez au minimum un DVA (détecteur de victime d’avalanche), une pelle ainsi qu’une sonde. Pensez aussi à prendre une trousse de secours et un téléphone chargé, en mode avion et situé dans une poche éloignée de celle qui contient le DVA (pour éviter de perturber les ondes et fausser les données des appareils de recherche en cas d’accident). Enfin, un airbag d’avalanche est également recommandé.

Phénoménal mais pas sorcier !

Pour tout comprendre sur le phénomène des avalanches, vous pouvez vous documenter en ligne ou en librairie, ou encore regarder Jamy et ses amis qui vous expliquent tout :