Criminalité

Accueil - Criminalité - Criminalité

« Mieux vaut prévenir que guérir » : le dicton le dit bien, et l’expérience le prouve. Même si la guérison est au rendez-vous, des cicatrices peuvent subsister après avoir été victime d’une infraction.

S’inscrire à la newsletter

Prévention de la criminalité

Criminalité

Dans l’idéal, il faudrait que la criminalité n’existe pas. Mais tout le monde peut prendre des précautions pour lui-même et pour ceux qui l’entourent. C’est pourquoi les Polices vaudoises informent la population sur les dangers et donnent des conseils pour s’en prémunir.

Patrimoine

Les infractions contre le patrimoine représentent une grande partie des infractions au Code pénal. Les dommages à la propriété sont quant à eux une des infractions les plus courantes dans ce domaine. Très souvent, ces dégâts se font pour commettre un vol.

Vols

En semant irritation, colère et tristesse sur leur passage, les voleurs empoisonnent la vie quotidienne. Vélos et voitures (ou leur contenu), smartphones et ordinateurs portables, porte-monnaies et appareils photo ou tout autre objet : rien n’échappe à leur convoitise. Toute chose laissée sans surveillance peut donc être leur butin. Rien ne vaut la vigilance et la méfiance qui suffisent dans bien des cas à se protéger des vols.

Cambriolages

Comme des ombres, les cambrioleurs opèrent quand les habitants des lieux sont absents. Les cambriolages sont l’une des infractions les plus commises en Suisse. Il est donc recommandé de s’informer sur les moyens de se prémunir contre eux, mais aussi de garder la tête froide face aux nombreuses offres en matière de surveillance des biens.

Escroqueries et arnaques

Il est maintenant bien connu que les escrocs et arnaqueurs utilisent toutes les astuces possibles pour atteindre leurs cibles. Par exemple, ils se font passer pour de faux neveux ou faux policiers, ou proposent de fausses offres de locations d’appartement ou de travaux de nettoyage.

Violence domestique

Notre foyer devrait être un lieu sûr et calme. Malheureusement, cela n’est pas toujours le cas. En effet, la maison peut aussi devenir un lieu qui crée de la violence. Quand des êtres pourtant proches entrent en conflit, le drame n’est jamais très loin. Dans ce cas, il est donc impossible de vivre en paix à son domicile. Cette situation spécifique porte le nom de « violence domestique ». Régler ces conflits n’est pas une affaire privée, surtout pas lorsque des enfants sont touchés.

Abus sexuels

Les abus sexuels regroupent toutes les formes d’acte sexuel imposé et de comportements transgressifs qui ont une composante sexuelle. Ils se déroulent dans les contextes les plus variés ; publiques comme privés. En plus des sévices, ils impliquent souvent de l’intimidation, de l’humiliation et de la culpabilisation pour celles et ceux qui en sont les victimes.

Courage civique

Le danger à affronter quand on fait preuve de courage civique n’est en principe pas un danger de mort. En principe, la menace est calculable et souvent bénigne. Malgré tout, il faut agir dans le calme et de façon mesurée. Si dans le bus une vieille dame est prise à partie par des jeunes, mieux vaut ne pas vous interposer en agitant votre sac à main. Surtout si vous êtes vous-même octogénaire… Appelez plutôt la police tout de suite et avisez les passants de ce qui se passe.

Coronavirus

Certains escrocs, profitent de la crise sanitaire liée au coronavirus et des inquiétudes qu’elle crée dans la population. Ils contactent des personnes et se font passer pour des employés d’autorités ou d’organisations. Le tout pour arnaquer des victimes préoccupées par le virus. Il faut donc être très prudent quand on vous aborde pour vous offrir une prestation en lien avec le coronavirus.