Entreprises

Tout comme les personnes, les entreprises peuvent également subir des actes criminels. Néanmoins, ceux-ci représentent principalement des infractions contre le patrimoine.

L’utilisation d’internet est devenue quasiment incontournable dans notre vie quotidienne, que ce soit pour les personnes ou les entreprises. Ainsi, beaucoup d’escrocs ont choisi la toile pour sévir, d’une part parce qu’elle leur permet de garder l’anonymat, et, d’autre part, parce que l’investissement est minime par rapport aux possibilités de profit.

Les entreprises encourent donc également certains risques en matière de cybercriminalité, comme les escroqueries aux faux ordres de virement ou à la Paysafe Card. Elles peuvent également être victimes de rançongiciels, de chevaux de Troie ou encore de virus.

Sans doute, le vol constitue l’un des délits les plus anciens et les plus répandus. De la sorte, son auteur s’approprie une chose mobilière (que l’on peut déplacer) appartenant à autrui dans le but de s’enrichir ou d’enrichir un tiers de manière illégitime. Les biens les plus susceptibles d’être volés sont l’argent, les cartes bancaires, les vélos et les voitures, mais il arrive aussi que des machines et des outils de chantier ou des bourses de sommelier disparaissent sans laisser de traces.

La plupart des cambrioleurs pénètrent dans les maisons et les appartements durant la journée, lorsque leurs occupants sont à l’extérieur. Ils préfèrent par contre se rendre de nuit dans les bureaux, les locaux commerciaux et les entrepôts, quand ces lieux sont déserts. Un cambriolage dure en général très peu de temps et se fait sans tapage, remue-ménage ou outillage spécial. On sait par contre que les cambrioleurs n’aiment pas le risque et abandonnent vite la partie lorsque les choses se compliquent trop, et c’est là une chance pour les entreprises. En veillant à ne pas leur rendre la tâche trop facile, elles peuvent s’en protéger efficacement.