Un geste de la main sur les passages piétons

Un geste de la main sur les passages piétons

La Police cantonale et les polices communales vaudoises lancent dès le lundi 9 mars 2020 la campagne de prévention « Merci ! » destinée aux piétons.

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Une bonne utilisation des passages piétons

Quelque 1900 affiches ont été disposées sur tout le territoire cantonal pour rappeler aux usagers de la route que, dans un esprit fair-play, un regard et un geste permettent d’éviter des accidents, tout en respectant les directives sur la circulation.

Cette campagne d’affichage cible particulièrement les piétons, leur signifiant que les règles de la circulation s’appliquent également à eux. Passer au feu rouge ou hors des passages piétons avoisinants et se focaliser sur son smartphone sans prêter attention à la circulation sont quelques exemples des comportements qui menacent directement la sécurité des piétons et des autres usagers de la route. En apparence, s’isoler avec son casque audio pour écouter de la musique tout en marchant au bord de la chaussée peut sembler anodin. Pourtant, cet agissement peut conduire à des inattentions fatales. La vigilance des automobilistes, motocyclistes et cyclistes est à l’évidence tout aussi essentielle pour éviter les accidents.

Afin d’éviter les accidents, un certain nombre de règles doivent être respectées au quotidien.

Pour les automobilistes :

  • À l’approche d’un passage pour piétons, attendez-vous à l’imprévu.
  • En cas de doute, ralentissez et arrêtez-vous.
  • Redoublez de prudence en présence d’enfants.
  • Adoptez une attitude claire et évitez toute occupation qui pourrait vous distraire (téléphone portable, écouteurs, etc.).

Pour les piétons :

  • Traversez toujours la route sur un endroit sécurisé (passage pour piétons ou endroit pourvu d’une très bonne visibilité).
  • À l’approche d’un passage pour piétons, attendez-vous à l’imprévu.
  • En cas de doute, ralentissez et arrêtez-vous.
  • Adoptez une attitude claire et évitez toute occupation qui pourrait vous distraire.
  • Soyez fair-play, d’un geste, dites MERCI !

Et rappelez-vous, nous sommes tous piétons…

Chantiers et travaux routiers en sécurité

Chantiers et travaux routiers en sécurité

Une campagne de prévention routière pour que la distraction des conducteurs ne soit plus fatale aux employés d’entretien des routes.

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Travaux routiersSmartphones au volant

L’entretien des routes représente une tâche essentielle pour assurer la disponibilité des infrastructures, ainsi que la sécurité et la fluidité du trafic. Cette activité comporte malheureusement des risques pour les employés d’entretien des routes, que ce soit au niveau cantonal ou communal.

Cette année, la campagne de sensibilisation destinée aux usagers de la route « Respectez notre vie. Nous protégeons la vôtre » met l’accent sur les risques d’accidents liés à l’utilisation de smartphones au volant avec deux slogans forts : « Ton SMS peut arracher une vie » et « Ton SMS peut briser une famille ». Elle commence le 30 juin 2020, alors que, dans cette phase de déconfinement, le trafic routier a considérablement repris et qu’il y a de nombreux travaux d’entretien et de construction pour améliorer et sécuriser le réseau.

Inattention et distraction

L’inattention et la distraction au volant demeurent l’une des principales causes d’accidents de la route, après l’alcool et la vitesse inadaptée. Depuis 2014, elles sont à l’origine du plus grand nombre d’accidents avec victimes dans le canton de Vaud. Cette réalité n’épargne pas les employés d’entretien des routes et des autoroutes qui se sentent exposés quotidiennement aux risques causés par l’utilisation de smartphones au volant.

De la sorte, cette problématique s’est imposée comme le thème de la 8e campagne de sensibilisation « Respectez notre vie. Nous protégeons la vôtre » qui vise à sensibiliser les conducteurs à la présence des ouvriers de la route et à les inciter à être attentifs à leur sécurité. « Ton SMS peut arracher une vie » et « Ton SMS peut briser une famille » sont le cri du cœur adressé aux conducteurs inattentifs.

Des vies fragiles

« Cette campagne doit nous rappeler combien la vie des femmes et des hommes qui nous permettent de nous déplacer reste fragile. Je tiens à rendre hommage à ces personnes qui effectuent une grande et noble mission de service public », a déclaré la présidente du Conseil d’Etat Nuria Gorrite, cheffe du Département des infrastructures et des ressources humaines, à l’occasion du lancement de la campagne.

« Un accident, même sans conséquence grave, reste un traumatisme pour les victimes et leurs familles. Respectons leurs vies. Ils protègent la nôtre », a-t-elle ajouté.

Quatre témoignages

En 2019, trois employés d’entretien des routes et un chef de division se livraient avec force et sincérité, face caméra. Ils relataient ainsi les accidents dont ils avaient été victimes ou témoins, aux abords des routes. Voici leurs récits poignants.

Mobilité douce en zones mixtes

Mobilité douce en zones mixtes

Dès le 14 septembre 2020, les polices vaudoises, avec l’association Pro Vélo, lancent une campagne de prévention pour les usagers des zones mixtes.

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Mobilité douce en zone mixteCampagne « Zones mixtes, respect = sécurité » 

Cette campagne « Zones mixtes, respect = sécurité » rappelle que différents types d’utilisateurs évoluent dans ces espaces. Ainsi, il convient de faire attention et de respecter les autres. Cela permet d’assurer une bonne cohabitation et de garantir la sécurité de tous.

Elle sera présente dans tout le canton pour une durée d’un mois à partir du 14 septembre 2020. Son objectif est de rappeler aux usagers que les zones mixtes, qui accueillent des piétons, des utilisateurs de trottinettes, des skateurs et des cyclistes, sont des espaces à partager. Une bonne cohabitation passe par le respect et l’attention que chacun apportera à autrui, ceci pour assurer sa propre sécurité et celle des autres.

Nombre de villes ont vu la création de zones mixtes, fréquentées par un nombre toujours croissant d’utilisateurs. Tous ne s’y déplacent pas à la même allure, avec la même attention et empruntent parfois des directions différentes. Pas facile de s’y retrouver. Cette campagne vise à accompagner cette croissance, afin que la cohabitation à l’intérieur de ces zones se passe au mieux.

A l’occasion de celle-ci, quelque 1600 affiches ont été disposées sur le territoire vaudois. Le thème graphique de ces affiches s’inspire de la fable « Le lièvre et la tortue » de Jean de la Fontaine. Lorsque cela est possible, elles figurent côte à côte. De la sorte, l’une et l’autre illustrent les mauvaises et les bonnes attitudes à adopter dans les zones mixtes.

Sécurité sur le chemin de l’école

Sécurité sur le chemin de l’école

À proximité d’enfants, les automobilistes ne sont jamais trop prudents car une situation apparemment sûre peut subitement devenir très dangereuse.

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Attention un enfant ça surprendInexpérimentés et vulnérables

Chaque année, en Suisse, quelque 950 enfants âgés de moins de 15 ans ont un accident dans la circulation routière, qu’ils se déplacent à pied, en trottinette ou à vélo. 750 d’entre eux sont légèrement blessés, 190 grièvement et 7 perdent même la vie. 40% de ces accidents se produisent sur le chemin de l’école.

En cette période de rentrée scolaire, la campagne de prévention du Bureau de Prévention des Accidents (BPA) rappelle aux automobilistes leur responsabilité particulière dans la sécurité des enfants sur le chemin de l’école. Cette campagne est menée avec le soutien de la police et financée par le Fonds de Sécurité routière (FSR).

Que ce soit sur le trottoir, sur la chaussée, à proximité des passages piétons ou sur ces derniers, les enfants ont souvent un comportement imprévisible et se mettent ainsi en danger, non pas intentionnellement, mais simplement parce que ce sont des enfants. Du fait de leur taille, leur champ visuel est réduit. Selon leur âge, ils n’ont en outre pas bien conscience des dangers qui les menacent. Ils se laissent également facilement distraire. Par ailleurs, avant 10 ans environ, ils ont beaucoup de peine à évaluer la vitesse à laquelle une voiture s’approche.

Des passages piétons pas si sûrs

Le moment où les enfants traversent la rue est particulièrement délicat, car, là aussi, leur comportement surprend les autres usagers de la route. Aussi le BPA recommande-t-il aux conducteurs qui s’approchent d’un passage piéton de ralentir, d’être toujours prêts à freiner et de s’arrêter complètement lorsque des enfants veulent traverser la rue. De plus, il ne faut jamais dépasser un autre véhicule à proximité d’un passage piéton et rouler de manière particulièrement prudente aux abords des écoles.

Les parents et les autres personnes ayant la charge d’un enfant ont également un rôle important à jouer. Ils peuvent en effet montrer aux enfants comment traverser correctement à un passage piéton, en attendant que tous les véhicules soient arrêtés et en traversant en marchant et non en courant. Les parents devraient par ailleurs familiariser leur enfant avec le trajet scolaire en parcourant ce dernier avec lui avant le début de l’école.

Conseils destinés aux responsables d’enfant

  • Familiarisez l’enfant avec le trajet scolaire.
  • Choisissez le chemin le plus sûr, en ayant à l’esprit que celui-ci n’est pas forcément le plus court.
  • En tant qu’enseignant, abordez le thème du trajet scolaire à la réunion des parents d’élèves.
  • En tant que représentant des autorités, accordez l’importance nécessaire au plan de mobilité scolaire et à l’attribution des enfants à un établissement scolaire.

Conseils destinés aux conducteurs

  • Attendez-vous à tout de la part des enfants.
  • Ralentissez.
  • Soyez prêt à freiner.
  • Arrêtez-vous complètement aux passages piétons.
  • Soyez doublement prudent à proximité des écoles.