Halloween – Bonbons et sorts sans péril

Halloween – Bonbons et sorts sans péril

« Des bonbons ou un sort » : pour que la fête automnale d’Halloween reste un joyeux moment pour tous, il existe quelques règles à respecter.

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Conseils pour que vos enfants fêtent Halloween en toute sécurité

  • Privilégiez pour vos enfants le port de maquillage à celui de masques qui peuvent diminuer leur champ de vision.
  • Faites porter à vos enfants des tenues bien ajustées pour leur éviter de tomber mais aussi dans des couleurs claires, voire avec des bandes réfléchissantes, afin d’être mieux visibles.
  • Si vos enfants effectuent un tour de maisons sans vous, veillez à ce qu’ils se trouvent dans un groupe de trois enfants au minimum et qu’ils restent dans celui-ci tout au long de leur sortie.
  • Établissez avec vos enfants un itinéraire et une heure de retour auxquels ils devront se tenir.
  • Interdisez à vos enfants d’entrer dans la voiture ou dans le logement de personnes qu’ils ne connaissent pas bien.
  • Demandez à vos enfants d’attendre d’être de retour à la maison avant de consommer des boissons ou de la nourriture qu’ils auraient reçues.

Attention au lancer d’œufs !

Ces dernières années, de plus en plus de personnes ont eu la désagréable surprise de trouver des œufs projetés sur la façade ou les vitres de leur habitation. Souvenez-vous que nul n’est tenu d’ouvrir sa porte à des jeunes fêtant Halloween ou de leur donner quoi que ce soit, et qu’un refus de participer ne justifie pas des représailles, aussi inoffensives puissent-elles sembler. En effet, une projection d’œufs sur une façade ou des vitres constitue bel et bien un dommage à la propriété et peut ainsi faire l’objet d’un dépôt de plainte.

Un jeu d’Halloween amusant et sans danger

Trampolines et accidents

Trampolines et accidents

Le Bureau de prévention des accidents (bpa) et les exploitants s’engagent conjointement pour faire baisser le risque d’accidents de trampoline.

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Une activité non sans risques

Les salles de trampolines et autres installations de ce type ont le vent en poupe. Leurs exploitants et le BPA s’engagent désormais au niveau national pour réduire le risque d’accidents. Leur objectif? Atteindre un standard de sécurité particulièrement élevé.

Au cours des dernières années, de nombreuses salles de trampolines et autres installations similaires ont vu le jour en Suisse. Elles répondent à une forte demande: les utilisateurs sautent non seulement pieds nus, mais également en skateboard, rollers, vélos BMX, snowboards spéciaux et skis freestyle. Les jeunes comme les adultes apprécient ce sport sain. Cependant, les blessures ne sont pas rares, notamment aux pieds et aux bras. Elles ont généralement lieu lors de sauts (trop) osés ou en cas de collision. Le nouveau groupe de travail, sous l’égide du BPA, a pour mission de réduire le risque d’accidents. En font partie les exploitants de huit salles de trampolines basées en Suisse alémanique et en Suisse romande.

L’objectif est un standard de sécurité suisse

Lors de leurs rencontres, les exploitants des salles de trampolines élaborent conjointement avec les experts en prévention du BPA un document résumant les mesures à prendre pour prévenir les accidents: les infrastructures doivent être sûres et présenter le moins de risques possible. Les salles et autres installations doivent être surveillées en permanence. Il convient en outre de définir comment le personnel en charge de la surveillance doit être formé. Ce document devrait être finalisé et entrer en vigueur dans le courant de 2019.

Des normes européennes sont prévues

Jusqu’à présent, on ne dispose de normes de sécurité que pour les aires de jeux et diverses installations sportives, et ces normes ne sont pas applicables aux parcs de trampolines et installations indoor freestyle. Une commission européenne chargée de l’élaboration des normes est sur le point de remédier à cela. En effet, des normes s’appliquant à ce type d’installations sont en cours d’élaboration, en collaboration avec le BPA en tant que représentant suisse. La date d’entrée en vigueur est encore incertaine. En Suisse, les exploitants de salles de trampolines ont une longueur d’avance sur les autres étant donné qu’ils se posent déjà ces questions relatives à la sécurité, et ce, à titre volontaire.

Les salles participantes sont les suivantes: BounceLab Rüti (ZH), BounceLab Belp (BE), FlipLab Rümlang (ZH), Freestyle Academy Laax (GR), Jumpark Yverdon (VD), Skills Park Winterthour, Skills Park Berne et Trampolinpark Fägnäscht Rorschach (SG).

Conseils à l’intention des parents

Ces installations sont principalement appréciées des enfants et adolescents. Il incombe un devoir de surveillance aux parents: ils ont l’obligation d’observer leur enfant et d’intervenir si ce dernier tente des sauts mettant en danger sa santé ou celle des autres. Un échauffement ciblé tout comme le choix de vêtements adéquats (notamment des chaussettes antidérapantes) sont primordiaux. Il convient également de respecter les règles en vigueur dans la salle en question. Il est important de faire des pauses régulièrement afin de rester concentré et de limiter la fatigue. Le risque d’accidents s’en trouve ainsi réduit.

Source: bpa.ch

Grillades sans drames

Grillades sans drames

Les beaux jours invitent à s’adonner aux plaisirs du barbecue mais il faut respecter quelques règles pour ne pas mettre les convives en danger.

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Grillade1) Installez correctement le barbecue

  • Placez le barbecue sur une assise solide, plane et horizontale. Veillez à ce que l’appareil ne puisse pas tomber ou être renversé.
  • Déposez un extincteur ou un sceau rempli de sable non loin de l’appareil pour pouvoir éteindre rapidement un éventuel début d’incendie.
  • Faites attention aux matières aisément inflammables comme des cheveux ou des vêtements à proximité du barbecue.
  • Prenez garde au vent. Quelques étincelles peuvent facilement se transformer en flammes, surtout à proximité de tentes (tonnelles) ou de buissons desséchés. Ne placez donc pas le barbecue trop près de meubles de jardin, parasols, nappes de table ou plantes.

2) Allumez prudemment le feu

  • Pour un barbecue traditionnel, il est conseillé d’utiliser des blocs, une pâte ou un gel spécial allume-feu. N’utilisez jamais d’essence, de pétrole ou d’alcool à brûler car ces produits peuvent occasionner un jet de flamme en combinaison avec un feu ouvert.
  • Ne projetez pas non plus de combustible sur un barbecue allumé pour raviver le feu.
  • Ne soufflez jamais sur le feu, mais utilisez un soufflet ou un éventail.

3) Lorsque vous placez les ingrédients sur le grill

  • Il est préférable qu’une seule personne s’occupe du barbecue et se charge de cuire la viande. Cette personne portera de préférence des vêtements en toile (jamais en synthétique) et des gants.
  • Veillez à ce qu’il n’y ait pas de boissons alcoolisées à proximité du barbecue. La chaleur peut enflammer les vapeurs d’alcool. La personne responsable du barbecue ne peut pas non plus boire d’alcool.
  • Surveillez attentivement les enfants ainsi que les animaux domestiques et veillez à ce qu’ils restent à une distance de sécurité suffisante.

4) Éteignez bien le feu

  • Le charbon de bois continue à brûler pendant des heures. Alors, veillez à bien l’éteindre. Au besoin, utilisez du sable sec ou de l’eau pour recouvrir le barbecue qui se consume.
  • Le sable n’élimine pas la chaleur. Les braises restent dangereusement brûlantes pendant des heures. Éloignez donc les enfants et les animaux domestiques du barbecue incandescent.
  • Ne déplacez jamais un barbecue encore chaud.
  • N’enlevez la cendre que lorsque le barbecue est complètement froid !

Source : Fondation des Brûlés

Pour en savoir plus

Barbecues à gaz : faites le test !

Baignade en toute confiance

Baignade en toute confiance

Les lacs et les rivières constituent les lieux où l’on retrouve le plus de victimes de noyade. Aussi, restez vigilants aux abords de l’eau !

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

PlageDes lieux pouvant être dangereux

Les cours et points d’eau, aussi conviviaux soient-ils, représentent des lieux potentiellement dangereux. Certaines mesures de sécurité doivent être observées, car, malgré la présence de maîtres-nageurs, le risque de noyade est réel et ne doit pas être ignoré.

Baignade tout terrain

Quelque soit l’endroit que vous choisirez pour vous jeter à l’eau, voici quelques règles de sécurité à observer avant de se lancer.

  • Ne surestimez pas vos capacités et n’allez pas nager en cas de fatigue.
  • La consommation d’alcool et de substances illicites avant la baignade altère vos sens et vos réflexes.
  • Ne plongez pas directement dans l’eau sans que votre corps n’ait eu le temps de s’habituer à la température de celle-ci.
  • Sur les lacs, veillez à ne pas vous éloigner de la rive car le courant peut vous entraîner dans les eaux profondes, même lorsque vous utilisez des bouées.
  • Sur une embarcation, disposez de gilets de sauvetage.
  • Attachez votre planche à votre cheville et portez un gilet de sauvetage lorsque vous pratiquez des sports aquatiques tels que le surf ou le paddle. Le gilet est obligatoire en dehors de la zone riveraine, soit dès 300 m de la rive.
  • Avant de vous lancer dans un ruisseau ou une rivière, évaluez préalablement la force du courant car il peut vous entraîner.
  • Ne vous éloignez pas des berges et prévenez vos proches au moment de partir nager.

Enfants sous surveillance

Les jeunes enfants sont les plus vulnérables face aux dangers liés à la baignade. Pour les plus petits, la noyade est possible dans moins de 20 cm d’eau. Ils requièrent une surveillance constante de la part de leurs parents ou d’autres personnes responsables. Aux abords de cours ou points d’eau, surveillez toujours vos enfants.

Plusieurs dispositifs existent afin d’assurer la sécurité des jeunes enfants ne sachant pas nager. Les aides à la flottabilité leur permettent de rester à la surface. Toutefois, les brassards ou les gilets offrent une sécurité relative et les bouées gonflables risquent de se retourner. Il est conseillé de veiller à l’usage de ce genre d’équipement qui s’abîme avec le temps (risque de crevaison). Par ailleurs, il est nécessaire d’apprendre le plus vite possible aux enfants à nager et de les rendre attentifs aux dangers liés à la baignade.

3 x 6 maximes de la Société suisse de Sauvetage

Maximes de baignade

Maximes de comportement en rivière

Maximes de plongée libre

Paddle sans risques

Paddle sans risques

Aujourd’hui, l’arrivée de l’été rime avec le paddle qui permet d’aller voguer sur le lac et de se prélasser sur sa planche, loin du rivage.

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

PaddleUn danger bien réel

De prime abord, la pratique du paddle ne semble pas dangereuse. Pourtant, il est indispensable de garder à l’esprit que ce sport se pratique dans un environnement hostile à l’homme. En milieu aquatique, le danger est bien réel. Plusieurs personnes ont déjà été victimes d’accidents qui leur ont parfois coûté la vie.

Matériel nécessaire

Si vous envisagez d’acquérir ou de louer un paddle, sachez que vous devrez investir dans du matériel annexe. Cette activité se pratique debout avec une sangle de sécurité (leash), qui empêche votre planche de s’éloigner en cas de chute. Elle peut également s’avérer cruciale en cas de malaise, car elle maintient la personne proche du niveau de la surface et facilite de fait le travail des secours. Pour aller en paddle, il est également vivement recommandé de porter un gilet de sauvetage. Celui-ci n’est pas obligatoire à moins de 300 m du bord, mais il est absolument indispensable pour les personnes qui ne savent pas nager. Il constitue une sécurité élémentaire qui pourra vous sauver la vie en cas de problème.

Préparation

Lors des préparatifs, tenez compte des conditions météo. Celles-ci peuvent vous projeter dans des situations périlleuses et faire ainsi virer votre sortie en cauchemar. Le risque d’orage et un vent prononcé doivent impérativement vous faire renoncer à prendre le large. Les gyrophares actifs dans les ports indiquent lorsque les sorties sur le lac sont proscrites pour les bateaux. Il est évident que si le danger est réel pour les embarcations, il l’est d’autant plus pour les paddles. Avant d’évoluer sur un plan d’eau, renseignez-vous sur la législation en vigueur afin de ne pas entraver la navigation ou vous rendre dans des endroits interdits (comme par exemple la zone des Grangettes sur le Léman).

Si le mauvais temps peut être dangereux, il en va de même pour le soleil. Une exposition prolongée sans protection peut causer des coups de chaleur, voire des malaises. De plus, un choc thermique lors d’une chute peut induire une hydrocution. À cet égard, le port d’une combinaison est vivement conseillé. Emportez toujours avec vous un couvre-chef, des lunettes ainsi que de la crème solaire pour vous protéger. Prenez également de quoi vous hydrater en suffisance.

Finalement, nous vous conseillons de prendre un téléphone portable avec vous afin de pouvoir communiquer avec les secours en cas de problème. Vous pouvez le transporter dans une sacoche étanche, arrimée au paddle.

Nos conseils

  • Munissez-vous de tout le matériel conseillé pour pratiquer le paddle, à savoir une sangle de sécurité « leash », un gilet de sauvetage, une pagaie ainsi qu’une combinaison.
  • Avant de partir, surveillez la météo. Évitez de sortir en paddle sur un lac agité.
  • Protégez-vous contre le soleil (lunettes et couvre-chef) et prenez de quoi vous hydrater en suffisance.
  • Munissez-vous d’un moyen de communication que vous placerez dans un sac étanche.

Feux d’artifice sans danger

Feux d’artifice sans danger

Les feux d’artifice représentent souvent un moment attendu par tous. Mais quels feux choisir ? Comment les utiliser ? Et que dit la loi ?

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Feux d'artificeUne cause d’accidents

La tradition millénaire des feux d’artifice est toujours vivace, notamment à l’approche de la fête nationale. Pourtant, chaque année, on déplore de nombreux accidents. Blessures ou incendies, ils sont, dans la plupart des cas, dus à des erreurs de manipulation ou à des ratés.

Bien choisir et bien utiliser ses feux d’artifice

Les engins vendus dans les commerces, soit de catégories F1, F2 et F3, doivent être accompagnés d’un mode d’emploi. Celui-ci contient des consignes de comportement à adopter, notamment les distances et les âges d’utilisation à respecter ainsi qu’une liste de lieux d’utilisation et de consignes de sécurité.

En principe, il n’y a pas besoin d’autorisation pour tirer des engins pyrotechniques de divertissement mais il est essentiel de se conformer aux prescriptions des cantons et des communes, notamment à propos des zones de mise à feu et des dangers d’incendie.

Quant aux engins des catégories F4, T2 et P2, il est obligatoire de demander une autorisation de mise à feu et de se renseigner sur les modalités d’utilisation (lieux, dangers, utilisation, etc.). Cela nécessite également un permis d’utilisation (FWA ou FWB).

Consignes d’utilisation et de sécurité

Bien que les feux d’artifice et autres fusées soient considérés comme des articles de divertissement, les consignes de sécurité ne sont pas à prendre à la légère. En effet, les blessures liées aux brûlures ou aux explosions non contrôlées peuvent être très graves.

  • Informez-vous auprès du vendeur sur la manière d’utiliser la pièce d’artifice en question et lisez le mode d’emploi à l’avance afin de préparer la mise à feu.
  • Veillez à respecter les distances de sécurité. Elles figurent sur les emballages des produits. N’allumez jamais un feu d’artifice dans la foule.
  • Conservez les feux d’artifice dans un endroit frais et sec auquel les personnes non-autorisées n’ont pas accès.
  • Ne fumez pas à proximité des feux d’artifice.
  • Ne bricolez pas vous-même des engins pyrotechniques.
  • Utilisez les dispositifs de lancement vendus dans les lieux de vente.
  • Veillez à ce qu’aucune partie de votre corps ne se trouve au-dessus du feu d’artifice lors de l’allumage.
  • Rapportez les engins défectueux au vendeur. Ne les jetez sous aucun prétexte dans la poubelle.
  • Mouillez les feux d’artifice usagés avant de les jeter à la poubelle.

Bien acheter

Les engins dits pyrotechniques contiennent au moins un élément explosif ou une charge d’inflammation. L’énergie dégagée sert à produire de la lumière, de la chaleur, du bruit, de la fumée, un mouvement ou d’autres effets similaires. Dans le canton de Vaud, la vente de feux d’artifice est généralement autorisée dès le début du mois de juillet jusqu’au 1er août. Pour rappel, le groupe NEDEX Vaud effectue des contrôles sur les points de vente.

Catégories

Il existe plusieurs catégories F1, F2, F3 et F4 qui comportent chacune des règles de vente et d’utilisation.