Maraboutage et dérives

Accueil - Criminalité - Maraboutage et dérives

Le monde ésotérique est particulièrement propice aux pratiques trompeuses. Leurs auteur·e·s n’hésitent pas à exploiter les faiblesses des victimes.

S’inscrire à la newsletter

Prise de contact

Il est fort probable que vous ayez déjà été confronté·e à des publicités de personnes se présentant comme douées de pouvoirs magiques et prétendant exaucer tous vos souhaits (par exemple le retour de l’être aimé).

Tout d’abord, il est important de préciser que le but du présent article n’est pas de dénigrer les croyances des personnes qui pratiquent le maraboutage ou y recourent. Au même titre que beaucoup d’articles sur ce site, l’enjeu est ici de vous mettre en garde. Notre but est aussi de vous conseiller pour identifier et éviter les pratiques malhonnêtes, illégales ou même dangereuses.

Avant la transition numérique, les marabouts, mages et autres sorcier·e·s se faisaient connaître uniquement via des moyens « physiques ». Il s’agissait de cartes de visite laissées dans les boîtes aux lettres ou sur les parebrises des voitures, ou encore de petites annonces dans les journaux. Désormais, iels utilisent également internet et les réseaux sociaux pour se faire connaître. Il est important de préciser que leurs sites (frauduleux ou non) sont généralement très bien référencés sur Google.

Afin d’appâter leurs victimes, les charlatans proposent souvent une première consultation à un prix abordable. C’est par la suite qu’iels leur demandent de grandes sommes en prétextant la nécessité de nouveaux rituels ou nouvelles consultations.

Il arrive que ces malfrats ne se déplacent même plus pour récupérer l’argent en personne auprès de leurs proies. Ils se le font alors virer directement sur un compte bancaire à l’étranger.

Un moment de détresse

Tout le monde est susceptible de se retrouver à un moment dans une situation d’incertitude ou de faiblesse. Ainsi, bien des personnes s’adressant à des marabouts voient en elleux une solution à un problème ou à une souffrance. Un rapport de force, voire une dépendance, peut donc vite s’installer à la défaveur des client·e·s qui veulent voir leurs souhaits exaucés.

Cette situation rend les dérives vers des pratiques malhonnêtes particulièrement faciles. En effet, le·a sorcier·e dispose d’un pouvoir d’influence considérable sur sa victime potentielle. Il s’agit d’un domaine ésotérique par définition inconnu de sa clientèle et dans lequel il n’existe aucune réglementation.

Le·a mage est donc libre de « prescrire » les prestations qu’iel souhaite et de les facturer comme bon lui semble. Il profite de la sorte de la vulnérabilité et de la méconnaissance de ses client·e·s. Dans les cas les plus graves, les victimes de pratiques malhonnêtes finissent par se ruiner à force de cumuler rituels ou consultations.

Conseils de prévention

  • Si vous traversez une période difficile, préférez les conseils d’un·e professionnel·le certifié·e (thérapeute, assistant·e social·e, médecin, etc.). En cas de besoin, le guide social romand peut vous orienter dans vos démarches.
  • Si vous pensez que vous ou un proche êtes victimes d’une arnaque, contactez le poste de police le plus proche.

Sujets en lien