Vols de catalyseurs

Accueil - Criminalité - Vols de catalyseurs

Les catalyseurs des véhicules des particuliers représentent une opportunité attirante pour les criminel·le·s…

S’inscrire à la newsletter

Le catalyseur (également appelé « pot catalytique ») est un élément qui fait partie de la ligne d’échappement d’une voiture. S’il est en effet lié au pot d’échappement, il a toutefois un rôle bien différent de celui-ci. Sa mission est de réduire la nocivité des gaz d’échappement des moteurs à combustion.

Pourquoi les catalyseurs intéressent-ils les voleur·euse·s ?

La structure d’un catalyseur, appelée « nid d’abeille », est conçue pour filtrer les gaz d’échappement. Ce nid d’abeille est constitué de métaux précieux. Ceux-ci permettent la réaction catalytique qui réduit la nocivité des gaz qui sont introduits dans la structure. Ces métaux sont – entre autres – le palladium, le rhodium et le platine, et sont particulièrement rares et chers. Ils constituent la véritable cible des voleur·euse·s de catalyseurs, qui cherchent ensuite à les revendre pour ces métaux précieux.

De manière générale, les véhicules des particuliers sont les plus visés par ces vols. Cependant, certains modèles le sont davantage que d’autres, comme les modèles dits « hybrides ». En effet, ceux-ci ayant de plus faibles niveaux d’émissions polluantes que les véhicules classiques, ils préservent mieux l’état des métaux précieux qui se trouvent dans leurs catalyseurs.

Ces vols peuvent généralement être commis en quelques minutes, et ont lieu principalement de nuit, dans les rues ou les parkings, où les véhicules sont laissés sans surveillance.

Comment éviter d’être victime d’un vol de catalyseur ?

Le vol d’un catalyseur représente certes un évènement fâcheux car il mettra le·a propriétaire de la voiture dans l’embarras au moment de se servir de son véhicule, mais il sera surtout une grande source d’inquiétude pour ellui, qui se verra forcé·e de le faire remplacer, à un prix particulièrement élevé. En effet, cette opération peut coûter plusieurs centaines, voire quelques milliers de francs. Il s’agit donc d’une somme plus que pénible à dépenser, surtout de manière imprévue comme dans le cas de ces vols. Vous trouverez donc ci-après quelques conseils afin d’éviter d’être victime de ce phénomène.

  • Stationnez votre véhicule dans un garage fermé ou dans un parking souterrain.
  • Si vous devez toutefois stationner votre véhicule à l’extérieur, privilégiez les endroits bien éclairés, et évitez les lieux isolés. Le mieux est même de choisir une rue vidéosurveillée, lorsque cela est possible.
  • Installez des lumières à détecteur de mouvement autour de votre propriété, y compris votre parking.
  • Installez un dispositif antivol et/ou une alarme anti-soulèvement.
  • Faites graver le numéro de série sur votre pot catalytique. Demandez également qu’il soit vaporisé avec une peinture très visible et qui résiste à la chaleur. Cela permet de décourager les voleur·euse·s et de diminuer leurs possibilités de revente.
  • Demandez l’installation d’une tôle de protection sous le catalyseur, qui en empêchera l’accès. Une autre solution se présente sous la forme d’une cage en treillis métallique soudée autour de celui-ci. Enfin, il est également possible de l’entourer d’une courroie de kevlar et de fils d’acier, particulièrement difficiles à couper.