Commerce en ligne et usurpation d’identité

Accueil - Cybercriminalité - Commerce en ligne et usurpation d’identité
Le commerce en ligne se développe à grande vitesse et certains en profitent pour passer commande sans pour autant payer la facture.

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Usurpation d'identité Usurpation d'identité Développement du commerce en ligne

La pandémie de Covid-19 a beaucoup profité au commerce en ligne. En effet, de par les restrictions imposées, l’e-commerce a connu une évolution importante depuis 2020. De plus, la grande capacité d’adaptation requise pour affronter cette situation a poussé de nombreux commerçants mais aussi certaines entreprises à développer la vente en ligne.

Au-delà de la situation actuelle favorable à cette pratique, le commerce en ligne présente de nombreux avantages qui expliquent son succès. En effet, en quelques clics seulement, il est possible pour quelqu’un, peu importe où il se trouve (pour autant qu’il ait une connexion internet), de commander presque tout ce dont il pourrait avoir besoin. La livraison se fait parfois déjà le lendemain, ce qui renforce l’attractivité de cette nouvelle forme de commerce.

Des escrocs qui profitent des brèches

Il arrive souvent que l’évolution technologique s’accompagne de certaines défaillances que l’on pourrait comparer à des brèches dans lesquelles les criminels s’engouffrent. C’est typiquement le cas en matière de commerce en ligne. Ainsi, s’il est vrai que cette nouvelle forme de commerce est très pratique et appréciée, elle a également offert l’opportunité à certaines personnes mal intentionnées d’abuser du système.

Mode opératoire

Concrètement, les escrocs passent des commandes en ligne en utilisant de fausses adresses e-mail, de facturation et de livraison. Il se peut donc que le malfrat utilise vos coordonnées comme adresse de facturation et de livraison tout en sélectionnant le mode de paiement sur facture. Une fois que le colis est livré, l’auteur vient récupérer la marchandise bien évidemment sans s’acquitter de la facture. Cette étape est d’autant plus facilitée par les services en ligne permettant le suivi de la livraison. De ce fait, l’auteur est donc au courant du moment où le colis sera distribué. De votre côté, vous recevrez quelques jours plus tard des rappels de paiement pour une commande que vous n’avez jamais effectuée et dont vous n’avez même jamais vu la marchandise. Ce mode opératoire est souvent effectué à de multiples reprises pour atteindre parfois des montants relativement importants. Les marchandises commandées constituent notamment des appareils électroniques, des habits, des chaussures ou encore des parfums.

Bien que vous puissiez être victime d’usurpation d’identité comme ce mode opératoire le démontre, il y a d’autres victimes dans ce genre de cas. Ce sont bien évidemment les enseignes de commerce en ligne puisqu’elles livrent les marchandises mais sans que la facture ne soit payée par la suite. Les grands groupes essaient de lutter contre ces escroqueries en utilisant des systèmes de détection de fraudes. Cependant, si ces grandes entreprises ont les moyens d’agir, ce n’est de loin pas le cas pour l’ensemble des acteurs du commerce en ligne.

Finalement, il faut savoir qu’en droit suisse, l’usurpation d’identité n’est pas réprimée en tant que telle dans le Code pénal. C’est par l’intermédiaire d’autres dispositions et notamment celle concernant les escroqueries que l’on vise à punir ces comportements. Toutefois, il arrive que l’application de ces dispositions légales soit limitée et que le consommateur se trouve ainsi démuni.

Conseils en cas d’usurpation d’identité

  • Pour éviter que les escrocs ne trouvent vos coordonnées trop facilement, ne transmettez pas d’informations privées sur les réseaux sociaux.
  • Si vous recevez des rappels de paiement pour des commandes que vous n’avez jamais effectuées, avertissez directement l’enseigne en question et déposez une plainte pénale.

 Liens utiles

Fédération Romande des Consommateurs