Entretien hivernal des routes

Accueil - Prévention routière - Entretien hivernal des routes

L’état des routes et les conditions de circulations étant particulières durant l’hiver, il convient de rappeler que chacun doit adapter sa conduite en conséquence.

S’inscrire à la newsletter

Service hivernal de la DGMR

La DGMR rappelle que, en hiver, il n’est pas possible de maintenir en permanence les conditions normales de circulation. Chacun doit donc adapter sa conduite aux conditions constatées ou présumées de l’état de la route. Par ailleurs, il est nécessaire d’équiper son véhicule dans le respect des règles de sécurité.

Sur le réseau autoroutier, la DGMR assure le service hivernal 24 heures sur 24. L’état de la chaussée est malgré tout fonction des conditions de la météo.

Sur les routes cantonales, elle met en œuvre les moyens nécessaires pour assurer la praticabilité du réseau de 6 à 22 heures pour le réseau principal et de 7 à 22 heures pour le réseau secondaire. Au-delà de 22 heures, elle n’effectue un service de salage et de déneigement que dans des conditions bien particulières de trafic ou de météo (fortes chutes de neige, présence de pluie verglaçante ou d’autres phénomènes généralisés qui peuvent mettre en danger l’automobiliste de façon grave).

Les employés de l’entretien ne déneigent pas certains tronçons de route. Ceci fait l’objet d’une publication officielle et d’une information (voir la liste ci-dessous). Ils peuvent aussi fermer de façon temporaire certains axes secondaires ; lors de formation de congères entre autres choses. Ainsi, ils concentrent les moyens disponibles sur les itinéraires les plus fréquentés ou les moins exposés.

Ainsi, la DGMR prend les mesures pour assurer un service hivernal qui concilie les usagers, l’environnement et les moyens à disposition. Elle a testé des épandeuses qui équipent les camions de manière à limiter au strict minimum la quantité de fondant chimique sur la route. Sur les routes cantonales, des entreprises privées se chargent, sous la responsabilité de l’État, des travaux du service hivernal.

La prudence reste de mise

Il faut bien rappeler que la sécurité routière hivernale ne dépend pas que de l’état des routes. Les usagers doivent adapter la conduite de leur véhicule aux conditions locales et leurs déplacements aux circonstances. L’équipement adéquat des véhicules est aussi très fortement recommandé.

Les conducteurs doivent être très attentifs aux périodes du début et de la fin de l’hiver. En début de saison, les services d’entretien ne peuvent pas prévoir l’apparition de gel soudain. Celui-ci est souvent dû à des pluies verglaçantes ou à des brouillards givrants. Il n’est de la sorte pas possible d’effectuer des salages préventifs sur tout le réseau pour ces événements locaux. En fin de saison, des giboulées isolées peuvent rendre les routes glissantes par endroits. Il convient donc d’adapter la vitesse en cas de mauvaises conditions météo.

Stock de sel de déneigement

Dans un souci de développement durable, la DGMR continue à appliquer l’adage « aussi peu de sel que possible mais autant que nécessaire ».

Tronçons non déneigés

Les tronçons de route ci-après ne sont pas déneigés, ni traités avec des produits antidérapants ou à dégeler :

  • 1) RC 61-IL-S, de Saint-Livres (La Sapinière) à Ballens
  • 2) RC 158-IL-S, de Juriens (déneigement assuré jusqu’au point 762 de la CN 1 : 25’000) à jonction RC 163-IL-S, au lieu dit « Sapin de Croy »
  • 3) RC 163-IL-S, de RC 158-IL-S au lieu dit « Sapin de Croy » à Moiry
  • 4) RC 163-IL-S, de Pampigny (déneigement assuré jusqu’au départ du chemin du Chauderon) à RC 166-B-P L’Isle-Chavannes-le-Veyron par Mauraz
  • 5) RC 404-IL-S, de RC 402-B-P Yvonand à jonction RC 405-IL-S au lieu dit « Grande Chenau »
  • 6) RC 546-IL-S, de Montaubion (croisée RC 545-C-S) à Chapelle-sur-Moudon

Tronçon de route fermé à la circulation

Dans le nord vaudois, les employé d’entretien ne déneigent pas la RC 260-IL-S, de Mauborget (carrefour RC 259-C-S) à la frontière neuchâteloise, non compris le tronçon « Vers-chez-Pillot ». Cette route est interdite à la circulation en fonction des conditions hivernales. Cette disposition peut être adaptée selon l’évolution des conditions météorologiques.

Sujets en lien