Zones de rencontre et zones 30

Accueil - Prévention routière - Zones de rencontre et zones 30

Les zones à vitesse modérée, de plus en plus fréquentes, visent à la sécurité de tous les usagers de la route. Malgré tout, il est important de connaître le comportement à avoir dans ces zones tout comme les règles de priorité qui en résultent.

S’inscrire à la newsletter

Zones à vitesse modérée

Les zones avec vitesse limitée à 20 km/h ou à 30 km/h ont pour but de faciliter la cohabitation entre le trafic motorisé et les piétons. Ces zones permettent de réduire le volume de trafic. Elles garantissent de la sorte une meilleure sécurité aux piétons. Elles permettent aussi de diminuer le bruit et les émissions de CO2.

Une moindre vitesse permet de réduire les distances d’arrêt des véhicules. De cette manière, les blessures, lors d’accidents entre des automobiles et des piétons, se révèlent moins graves. En effet, à 50 km/h, il faut 28 mètres à une voiture pour s’arrêter (temps de réaction + distance de freinage), à 30 km/h il ne lui faut plus que 13 mètres. Alors qu’à 20 km/h, un distance de 8 mètres suffit.

Zone de rencontre (20 km/h)

Source : Mobilité piétonne suisse

Qu’est-ce qu’une zone de rencontre ?

Une zone de rencontre (ou zone 20) désigne des routes qui se situent dans des quartiers résidentiels ou commerciaux. Sur celles-ci, les piétons et utilisateurs d’engins assimilés (patins à roulettes, rollers, trottinettes, vélos d’enfants, etc.) peuvent utiliser toute l’aire de circulation. Ils bénéficient de la priorité mais ne doivent pas gêner inutilement les véhicules. La vitesse maximale autorisée y est de 20 km/h.

Règles de circulation dans une zone de rencontre

  • La règle de la priorité de droite s’applique le plus souvent.
  • Les automobilistes doivent circuler avec la plus grande prudence.
  • Il est interdit de parquer son véhicule hors des endroits signalés à cet effet.
  • L’aménagement de passages pour piétons n’est pas admis. De la sorte, les piétons peuvent traverser la chaussée où bon leur semble et les conducteurs doivent leur accorder la priorité.
  • Les piétons ne doivent malgré tout pas gêner inutilement les véhicules.
  • Les automobilistes doivent compter avec la présence d’enfants sur la chaussée.
  • À la fin de la zone de rencontre, la vitesse maximale généralisée est de 50 km/h.

Zone 30 (30 km/h)

Source : Association Transports et Environnement

Qu’est-ce qu’une zone 30 ?

Une zone 30 est faite de routes situées dans des quartiers ou des lotissements, sur lesquelles les conducteurs sont tenus de circuler de manière particulièrement prudente et prévenante. De la signalisation et des marquages au sol rappellent que la vitesse maximale autorisée y est de 30 km/h.

Règles de circulation dans une zone 30

  • La règle de la priorité de droite s’applique le plus souvent.
  • L’aménagement des passages pour piétons est en règle générale supprimé.
  • Les piétons peuvent traverser la chaussée où bon leur semble. Malgré tout, si des passages pour piétons sont présents, comme aux abords des écoles, l’utilisation d’un tel passage est obligatoire, lorsque celui-ci se situe à moins de 50 mètres. Le droit de priorité des véhicules subsiste. Les piétons traversent donc la route avec toute la prudence qui est nécessaire.
  • À la fin de la zone 30, la vitesse maximale généralisée est de 50 km/h.

Zone piétonne

Source : Association Transports et Environnement

Il ne faut pas confondre les zones à vitesse modérée avec les zones piétonnes. On rencontre ces dernières surtout dans les vielles villes, les rues commerçantes et les habitats groupés. Elles permettent aux piétons de circuler sans êtes gênés par les véhicules. Sauf signalisation spécifique, le trafic des cycles n’y est pas autorisé non plus. Les résidents et les livreurs peuvent y bénéficier d’un accès limité dans le temps mais ils doivent alors rouler à l’allure du pas (maximum 8 km/h) et accorder la priorité aux piétons et utilisateurs d’engins assimilés à des véhicules.

Brochure du Touring Club Suisse sur les différentes zones

Sujets en lien