Petit guide de cybersécurité à l’intention de nos aînés

Accueil - Cybercriminalité - Petit guide de cybersécurité à l’intention de nos aînés

Voici un petit guide avec quelques conseils pour vous protéger des malfrats lorsque vous utilisez vos smartphones, tablettes et ordinateurs.

S’inscrire à la newsletter

Une menace réelle

Qu’on le veuille ou non, de plus en plus de services se dématérialisent sur le web et ne pas être connecté peut devenir un réel problème pour les personnes concernées. Ainsi, de nombreux seniors se sont, de bon gré ou non, initiés au web de telle sorte que 88% des 65-74 ans utilisent internet. Immanquablement, ce gain d’intérêt a engendré une augmentation des infractions en lien avec la cybercriminalité touchant les aînés. En 2018, on estimait que plus d’un quart (27.8%) des 55+ avaient été confrontés à une tentative de cybercrime.

Quelques gestes simples permettent de diminuer les risques

Soyez aussi prudents sur internet que dans la vie réelle. Informez-vous sur les risques en ligne et sur les moyens de vous en prémunir. Internet est un lieu public comme un autre et, comme à l’extérieur, quelques bonnes habitudes suffisent à se sentir plus en sécurité.

  • N’hésitez pas à suivre des formations sur l’utilisation des ordinateurs et d’internet. Beaucoup d’escrocs vont jouer sur vos lacunes pour mieux vous tromper. Il existe de nombreuses organisations qui donnent ce type de cours aux séniors.
  • Maintenez-vous informés des dernières fraudes « à la mode ». Suivez votre police sur les réseaux sociaux et abonnez-vous à notre newsletter.
  • Ne donnez jamais vos mots de passe, identifiants et coordonnées à la suite d’une demande par e-mail, courrier postal ou appel téléphonique. Aucune entreprise sérieuse ne vous les demandera de la sorte. En cas de doute, contactez l’institution émettrice.
  • Méfiez-vous des demandes de données personnelles ou de changements de mots de passe par e-mail ou par téléphone. A nouveau, en cas de doute n’hésitez pas à contacter l’institution concernée.
  • Soyez prudents lorsque vous cliquez sur un lien que l’on vous a envoyé par e-mail, même si l’expéditeur vous semble sûr.
  • Soyez vigilant lorsque vous envoyez des copies ou des scans de documents officiels (par. ex : papier d’identité). Un escroc en possession de ce type de données pourrait assez facilement usurper votre identité et vous causer du tort.
  • Installez un antivirus sur vos ordinateurs et smartphones et maintenez-les à jour.

L’importance de vos mots de passe

Le mot de passe est comme la serrure de votre maison, il empêche les individus mal intentionnés d’avoir accès à vos objets de valeurs et à votre vie privée. Jamais vous ne donneriez le double des clés de votre domicile à un inconnu ? Il en va de même pour vos mots de passe. Un mot de passe divulgué ou trop simple à deviner équivaut donc à laisser la porte de chez vous ouverte.

  • A de rares exceptions près, nul autre que vous ne doit connaitre vos mots de passe.
  • Choisissez un mot de passe élaboré, avec différents types de caractères (majuscules, minuscules, chiffres, symbole,s etc.).
  • Utilisez pour chaque site un mot de passe différent. Si vous notez vos mots de passe quelque part, faites-le dans un lieu sûr ou via une application sécurisée.

Les services bancaires en ligne (e-banking), une aubaine pour les escrocs

La plupart des banques offrent désormais le moyen d’effectuer l’intégralité de vos opérations bancaires directement en ligne. Cette fonction, très pratique, vous évite de vous déplacer jusqu’à la banque ou l’office de poste, il serait donc dommage de vous en priver, ce d’autant plus que passer par un service en ligne vous évite de vous déplacer avec de l’argent cash sur vous. Cependant, l’accessibilité du « e-banking » représente aussi sa faille principale. Contrairement à une officine traditionnelle, une banque en ligne est accessible partout, à n’importe quelle heure et, si on ne fait pas attention, à n’importe qui…

  • Vérifiez régulièrement l’état de vos comptes en banque et cartes de crédit. Au moindre mouvement suspect ou dont vous n’avez pas le souvenir, signalez-le à votre banque et/ou l’émetteur de cartes.
  • Si vous soupçonnez quelqu’un d’être en possession de vos données bancaires ou de votre carte de crédit, prenez immédiatement contact avec votre banque et/ou l’émetteur de cartes.
  • Contactez votre banque si un message d’indisponibilité apparait après avoir donné vos informations d’identification sur votre compte en ligne.
  • En cas de préjudice financier, vous avez la possibilité de porter plainte auprès de votre police cantonale.

Gare aux arnaques et escroqueries en ligne !

Comme tout espace public, internet permet d’entrer en contact avec d’autres personnes. Qu’il s’agisse de proches vivant à l’étranger, de personnes à qui l’on souhaite acheter/vendre un bien ou encore de futurs partenaires amoureux, internet nous permet de nous affranchir des distances pour être en contact avec autrui. Cependant, cette proximité est à double tranchant… Il devient facile pour des personnes mal intentionnées de se faire passer pour ce qu’elles ne sont pas. Plus qu’ailleurs, la prudence et la méfiance y sont donc de mise !

  • D’une manière générale, si une affaire a l’air trop belle pour être vraie, c’est qu’elle est fausse !
  • Méfiez-vous lorsqu’une personne se lie d’amitié ou tombe amoureuse de vous trop vite.
  • Les personnes qui prétendent vous connaître ou être de votre famille sans que vous ne les reconnaissiez doivent aussi vous alerter. N’oubliez pas que sur internet tout le monde est anonyme.
  • Méfiez-vous dès que votre interlocuteur vous met dans une situation de stress. Cela peut-être une « bonne affaire » qui risque de vous passer sous le nez ou encore une soi-disant urgence nécessitant votre intervention (pécuniaire). Le but des escrocs est de jouer la montre pour vous empêcher de réfléchir ou de consulter vos proches avant d’agir.
  • En cas de doute ne restez pas seuls ! Demandez un avis externe à vos proches ou à toute autre personne de confiance. Les arnaques en ligne ont explosé ces dernières années, il n’y a donc aucune honte à en être victime.

Pour aller plus loin…

Sujets connexes