Parents-taxis

Accueil - Prévention routière - Parents-taxis

Par les parents qui déposent/récupèrent leurs enfants, le trafic se densifie aux abords des écoles, ce qui nuit à la fluidité et la sécurité routières

S’inscrire à la newsletter

Le danger des embouteillages devant les écoles

La sécurité routière, spécifiquement celle des enfants, représente une préoccupation qui touche l’ensemble de la population. Les gendarmes, policiers et assistants en sécurité publique mènent quotidiennement plusieurs actions. Dans ce cadre, les polices rencontrent chaque année les élèves vaudois pour leur enseigner les règles de sécurité. Lors de ces cours d’éducation routière, ils apprennent à adopter le bon comportement lors de déplacements sur la voie publique.

Toutefois, si ces actions préventives ciblent les enfants, il convient de s’adresser également aux parents. En effet, afin d’augmenter le niveau de sécurité, une diminution de la circulation routière aux abords des écoles semble nécessaire. Or, ce sont en grande partie les « parents-taxis » qui induisent cette circulation. En effet, ceux-ci déposent et/ou récupèrent leurs enfants aux heures d’entrée et de sortie des classes.

Quelles alternatives envisager ?

Ainsi, la police encourage les parents à apprendre à leurs enfants à parcourir le chemin entre domicile et école. De la sorte, ils pourront ensuite effectuer seuls les trajets à pied. Ils auront ainsi l’occasion de mettre en pratique les enseignements reçus et amélioreront leurs aptitudes face à la circulation. Afin de diminuer le trafic routier aux abords des écoles, les enfants sont également incités à faire les déplacements à vélo ou à utiliser les transports publics et les lignes Pédibus.

Enfin, si la voiture devait rester le seul moyen envisageable, la police conseille aux parents le co-voiturage. Elle les encourage aussi à décaler leur horaire et à venir quelques minutes après l’heure de sortie. Comme cela, ils évitent tout stationnement sauvage et favorisent la fluidité du trafic. Une attention soutenue et la plus grande prudence vis-à-vis de tous les enfants et piétons présents sont vivement recommandées.

Donner l’exemple

Les policiers et gendarmes chargés de la prévention routière rappellent aux parents le bon comportement attendu dans la circulation ou lors du stationnement près des écoles. Cela concerne notamment l’utilisation des zones de dépose et des places de parking en vue d’éviter un stationnement sauvage. Le but est de sensibiliser les parents aux dangers potentiels qu’ils génèrent en contribuant à l’augmentation du trafic ou en stationnant hors des espaces prévus à proximité des écoles.

Sujets connexes