Passages à niveau sans danger

Accueil - Règles de circulation - Passages à niveau sans danger
Si le nombre d’accidents sur les passages à niveau a diminué ces dernières années, il n’en reste pas moins important d’adopter certains réflexes.

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Précautions à prendre

Un passage à niveau n’est pas dangereux en soi, ceci pour autant que l’on respecte une prudence particulière. Voici ce que nous impose la législation :

  • Ralentir avant un passage à niveau.
  • En traversant un passage à niveau, il ne faut pas s’attarder.
  • Il est interdit de s’arrêter volontairement sur un passage à niveau. Dès lors, dans l’incertitude de ne pouvoir le traverser rapidement, par exemple en raison d’une forte densité du trafic, il faut patienter jusqu’à ce qu’il soit totalement libre.
  • Aux passages à niveau sans barrières, seuls des cyclistes ou des utilisateurs d’engins assimilés pourront être dépassés, ceci pour autant que la visibilité soit bonne.
  • Lorsque les barrières se ferment ou que des signaux commandent l’arrêt, il faut s’arrêter à la ligne d’arrêt ou à une distance appropriée devant les passages à niveau. A défaut de barrières ou de signaux, il faut s’arrêter lorsque des trains s’approchent de la voie ferrée.
  • Après le passage du train, attendez l’ouverture complète des barrières et l’extinction des feux avant de redémarrer.
  • Les usagers de la route ne doivent pas ouvrir les barrières, ni les contourner, passer par-dessus ou par-dessous.
  • Lors de la halte devant un passage à niveau, le moteur devra être arrêté.
  • Il est interdit d’effectuer une manœuvre de marche arrière sur un passage à niveau, de parquer à moins de 20 mètres d’un passage à niveau et de traverser les voies ferrées ailleurs qu’aux endroits destinés à cet effet, même pour les piétons. Ces derniers éviteront de longer la voie ferrée, au risque d’être surpris par le souffle généré par le passage du train.

Prudence élémentaire

Gardez à l’esprit qu’un train peut en cacher un autre ! Même si les barrières sont ouvertes ou que les signaux commandant l’arrêt ne sont pas en fonction, vérifiez qu’aucun train ne s’approche du passage. Un dysfonctionnement de ces éléments de sécurité (barrières et feux) reste envisageable.

En cas d’immobilisation

Si vous êtes immobilisé sur une voie ferrée, dégagez votre véhicule en enfonçant la barrière. Si vous n’y parvenez pas, évacuez toutes les personnes du véhicule bloqué sur les voies. Annoncez dans les plus brefs délais tout problème à la police. La distance d’arrêt d’un train est 10 fois supérieure à celle d’une automobile. Par exemple, si un train roule à 90 km/h, il lui faudra 800 m pour s’arrêter.

Film sur les passages à niveau mis à disposition par RM Voie ferrée