Contrefaçon

Accueil - Criminalité - Contrefaçon

Si vous achetez des produits contrefaits, vous risquez de soutenir le crime organisé. Vous pouvez aussi mettre votre santé ou votre vie en danger.

S’inscrire à la newsletter

Une activité criminelle

La plupart des biens de consommation font aujourd’hui l’objet de contrefaçon. Tous les secteurs et tous les types d’entreprise sont concernés, y compris les petites et moyennes entreprises. En plus des traditionnelles ventes à la sauvette, l’arrivée du e-commerce a facilité la vente et l’achat de tels produits. En effet, 70% des produits contrefaits sont maintenant vendus en ligne.

Encouragés par les nouvelles technologies, qui accélèrent la fabrication des contrefaçons à moindre coût, beaucoup d’acteurs du crime organisé se sont tournés vers ces marchés très rentables. De plus, les sanctions pour ces délits sont bien souvent faibles et trop peu dissuasives. Par exemple, pour 1000 dollars investis, un criminel peut générer entre 200’000 et 500’000 dollars avec le trafic de faux médicaments. Pour le même investissement, le trafic d’héroïne quant à lui rapporte 20’000 dollars de bénéfice…

Des dangers pour le consommateur et une menace pour les entreprises

Dans le cas de la contrefaçon dite « trompeuse », le consommateur ne sait pas qu’il achète un produit contrefait. Il peut en résulter d’importants dangers pour sa santé et sa vie. Dans celui de la consommation dite « non-trompeuse », celui-ci achète un faux en connaissance de cause. Il devient alors complice de la contrefaçon.

Malgré les risques, de nombreux consommateurs n’hésitent pas à acheter des produits contrefaits. Souvent, ils justifient leur achat par le prix jugé abusif de l’original, son absence sur leur marché, ou encore le rapport qualité-prix de la copie. Que ce soit pour les entreprises du secteur du luxe ou les autres, la contrefaçon est une menace importante. Elle nuit à leur réputation et elle réduit la demande pour les vrais produits. Finalement, elle crée des coûts pour se protéger tout comme une baisse des revenus et de la rentabilité pour les firmes qui sont touchées.

Voici ce que vous pouvez faire pour mettre fin à la contrefaçon

La manière la plus simple d’arrêter ce phénomène est d’arrêter d’acheter des contrefaçons. Vous pouvez ainsi prendre un certain nombre de mesures, comme par exemple :

  • Méfiez-vous de l’article que vous allez acheter si son prix est très inférieur à celui que vous payez dans un magasin réputé.
  • Renseignez-vous pour savoir si les produits que vous achetez sont couverts par une garantie ou un service après-vente. Montrez-vous prudent si ce n’est pas le cas.
  • Si vous pouvez examiner l’article, vérifiez sa qualité, son étiquetage et son emballage. Des mots mal épelés ou des images de mauvaise qualité sont un signe certain qu’il s’agit d’un produit contrefait.
  • Montez-vous prudent si le lieu où vous achetez un produit ne vous semble pas approprié à cet effet. Aussi, assurez-vous que toute option de paiement en ligne est sécurisée.
  • En cas de doute, essayez d’abord de consulter le site internet officiel de la société. Vous pourrez ainsi savoir s’il existe une liste des revendeurs agréés. Souvenez-vous que, si vous êtes en ligne et que vous achetez un produit issu d’un site géré par des criminels, vous vous exposez à de la cybercriminalité et à un vol d’identité.

Sujets liés