Législation routière : évolutions

Accueil - Prévention routière - Législation routière : évolutions

Sur la route comme ailleurs, les droits et devoirs de chacun·e sont régis par la loi. Et comme nul·le n’est censé·e l’ignorer, voici un petit rappel sur des points qui sont souvent sujets à interrogation.

S’inscrire à la newsletter

L’Ordonnance sur les règles de la circulation routière (OCR)

Le principe de la fermeture éclair

legislation-routiere-hd

Sur les routes marquées à plusieurs voies pour la même direction (par ex. autoroutes), si l’une d’entre elles est fermée ou se termine, il convient de laisser passer en alternance les véhicules qui ne peuvent pas poursuivre leur route (principe de la fermeture éclair). En conséquence, les usager·e·s doivent poursuivre jusqu’au rétrécissement et les autres doivent donc faciliter leur insertion (OCR 8/5).

Le devancement par la droite

Sur les autoroutes ou les semi-autoroutes, lorsque le trafic s’écoule à la file (files parallèles) sur la voie gauche ou sur celle du milieu, les véhicules qui circulent sur celle de droite sont autorisés à les devancer par la droite. Attention, le fait de contourner un véhicule par la droite reste proscrit (OCR 36/5).

Le couloir de secours

Toujours sur les autoroutes ou sur les semi-autoroutes, quand la circulation est à l’arrêt ou s’écoule à la vitesse du pas, les usager·e·s ont l’obligation de laisser un couloir de libre entre la voie la plus à gauche et celle(s) sise(s) à droite (OCR 36/7).

couloir libre

100 km/h pour certains trains routiers

Les automobiles légères (max. 3500 kg de poids total) tractant une remorque d’un poids total maximal de 3,5 tonnes (exemple : voiture et caravane / camionnette et remorque) peuvent rouler à 100 km/h sur les autoroutes et semi-autoroutes (OCR 5/2/c).

Les motocycles auxquels une remorque est accouplée doivent toujours circuler à 80 km/h, puisqu’il ne s’agit pas d’une voiture automobile.

La possibilité de lâcher le volant

Si iel utilise un système d’aide au stationnement, le·a conducteur·rice peut lâcher le volant lors du parcage. Iel peut même quitter le véhicule si le système le lui permet (OCR 3/3bis). Iel est par contre tenu·e de surveiller la manœuvre et de l’interrompre au besoin. La personne doit donc garder la maîtrise du véhicule du début à la fin.

La circulation à vélo sur les trottoirs

En l’absence de piste ou de bande cyclable, les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans peuvent aller à vélo sur les trottoirs ou les chemins piétonniers. Iels sont en revanche tenu·e·s d’adapter leur vitesse et de faire attention aux piéton·ne·s (OCR 41/4).

L’Ordonnance sur la signalisation routière (OSR)

Les signaux « Circulation interdite aux camions » (OSR 2.07) et « Interdiction aux camions de dépasser » (OSR 2.45) concernent dorénavant aussi les voitures automobiles de travail lourdes (ex. autogrues, épareuses, balayeuses, etc.).

circulation interdite camions
Circulation interdite aux camions
(OSR 2.07)
interdiction aux camions de dépasser
Interdiction aux camions de dépasser
(OSR 2.45)

Le signal « Autorisation d’obliquer à droite pour les cycles » (OSR 5.18) permet aux cyclistes et aux cyclomotoristes de tourner à droite, même si le feu est à la phase rouge. La combinaison du feu rouge et de ce signe équivaut alors à un « Cédez le passage » lorsque les usager·e·s qui y sont autorisé·e·s tournent à droite.

autorisation obliquer droite cycles
Autorisation d’obliquer à droite pour les cycles

Le nouveau symbole « Station de recharge » (OSR 5.42) indique des surfaces destinées seulement aux véhicules à propulsion électrique devant être rechargés. En effet, la plaque complémentaire contenant ce symbole et l’inscription « autorisée », ajoutée au signe « Interdiction de parquer » (exemple ci-dessous) indique que la surface ne peut être utilisée que pour la recharge.

station recharge
Station de recharge (OSR 5.42)
recharge autorisée
Inscription « autorisée » ajoutée au signal « interdiction de parquer »

L’Ordonnance réglant l’admission à la circulation routière (OAC)

L’âge minimal pour conduire certains véhicules a été modifié comme il suit :

  • 15 ans pour la sous-catégorie A1 45km/h autorisant la conduite de motocycles légers (50 cm³, 4 kW et max 45 km/h)
  • 16 ans pour la sous-catégorie A1 (11 kW et 125 cm3 max)
  • 17 ans pour les catégories B et BE (élèves conducteur·rice·s). Si le permis d‘élève des catégories B ou BE est obtenu avant l’âge de 20 ans, le·a candidat·e ne pourra se présenter à l’examen pratique que si iel détient le permis d’élève depuis un an au moins (exception pour les jeunes né·e·s en 2003).

Le·a candidat·e à la catégorie A « non limitée » devra avoir détenu la catégorie A limitée (35 kW) pendant 2 ans au moins, et ne pas avoir commis d’infraction au cours de cette période. A la suite de quoi, iel est soumis·e à un nouvel examen pratique. Cela n’est pas le cas à l’heure actuelle. La restriction tombait après 2 ans et si aucune infraction n’avait été commise.

Pour en savoir plus

Office fédéral des Routes (OFROU) :

Communiqué de presse

Animations explicatives

Source : Prévention routière de la Police cantonale vaudoise

Sujets en lien