Prévention routière

En Suisse, le nombre d’accidents de la circulation graves a progressivement diminué au cours de ces dernières décennies. Toutefois, on dénombre encore par jour une douzaine d’accidents causant des blessures graves ou mortelles.

Prévention routière

Les moyens d’éviter les accidents ne représentent un secret pour personne. Chacun reçoit les outils nécessaires au cours de sa vie, tout d’abord lors des cours d’éducation routière à l’école, puis de l’examen de vélo et enfin de l’examen pour différents permis de conduire. Néanmoins, cela n’est pas toujours suffisant. En effet, il nous arrive d’oublier de peser mûrement les conséquences fatales de nos mauvaises décisions sur la route.

Ainsi, les campagnes de prévention routière menées par les différentes polices vaudoises visent à ce que les bonnes décisions constituent la règle. Seules ou avec divers partenaires, elles attirent l’attention du public sur des sujets importants et elles encouragent de la sorte la population à se montrer plus prudente et à ne pas reléguer la sécurité au second rang.

Ces campagnes font appel à un grand nombre d’usagers de la route, comme la campagne « Soyez visibles », ou alors à certains d’entre eux tels que les piétons (campagne « Merci »), les cyclistes (campagne « La sécurité des cyclistes ») ou les automobilistes (campagne « Boire ou conduire, il faut choisir » ou publication de témoignages d’employés d’entretien accidentés). Quant à elles, les campagnes « Parents-taxis » et « Trajet scolaire » concernent les enfants en âge scolaire et leurs parents.